«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 29 avril 2018
  • Mise à jour: 16 mai 2018

Angers : une école maternelle accusée sur internet d’enseigner une comptine faisant l’apologie de l’islam dépose plainte.

Le 12 avril dernier, deux sites internet proches de l’extrême droite ont diffusé une rumeur accusant - sans preuves - une école maternelle d’Angers d’avoir enseigné à ses élèves une comptine faisant l’apologie de l’islam. Ce 28 avril, la Ville conteste et la direction de l’école a saisi la justice, indiquant avoir envoyé un courrier au procureur de la République.

Le 12 avril dernier, deux sites internet proches de l’extrême droite ont diffusé une rumeur accusant - sans preuves - une école maternelle d’Angers d’avoir enseigné à ses élèves une comptine faisant l’apologie de l’islam. Ce 28 avril, la directrice de l’école maternelle indique avoir envoyé un courrier au procureur de la République.

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Evénement
Daniel Rycharski : « La Goutte creuse la pierre »

Nice - du 15 novembre 2019 au 12 janvier 2020, la Villa Arson, présente la première exposition personnelle en France de Daniel Rycharski, artiste polonais travaillant à l’intersection de divers contextes sociaux et politiques entre la Pologne rurale, la culture homosexuelle et les communautés de foi et un contexte politique conservateur et nationaliste.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.