«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 23 juin 2020
  • Mise à jour: 26 juin 2020

La restauration scolaire communale : un terrain d’apprentissage et d’exercice de la laïcité

La restauration scolaire, lorsqu’une commune a fait le choix de la mettre en place, répond aux impératifs du « bien nourrir » les jeunes enfants tout en leur inculquant la diversité et le partage des goûts et des saveurs au cours d’un moment qui doit être convivial. La restauration scolaire constitue un service public facultatif et non un service public obligatoire, le choix de sa mise en place nécessite une organisation des menus repas favorisant le vivre ensemble sans pour autant proposer des menus contraires aux règles laïques, c’est à dire déterminés en fonction de motifs religieux ou philosophiques.

La restauration scolaire constitue un service public facultatif et non un service public obligatoire, le choix de sa mise en place nécessite une organisation des menus repas favorisant le vivre ensemble sans pour autant transgresser les règles de la laïcité, en proposant des menus « adaptés ».

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.