«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 13 janvier 2020
  • Mise à jour: 24 janvier 2020

Le jihadisme français. Quartiers, Syrie, prisons

À partir de quatre-vingts entretiens avec des terroristes incarcérés, Hugo Micheron analyse la nature du jihadisme français. Ce livre est le premier récit de l’intérieur du processus qui a vu croître le jihadisme français.

Cinq ans après les attentats qui ont ensanglanté la France, de la tuerie de Charlie Hebdo au massacre du Bataclan, ce livre est le premier récit de l’intérieur du processus qui a vu croître le jihadisme français. Né dans les « cités » enclavées des banlieues populaires, il a mené ses activistes, en passant par le « califat » de Daech au Levant, jusqu’aux prisons de l’Hexagone.
À partir de quatre-vingts entretiens avec des terroristes incarcérés, Hugo Micheron analyse la nature du jihadisme français.
Loin d’être coupée du reste de la société, la prison est en interaction constante avec les quartiers. Dans quel terreau français se creuse le jihadisme ? Comment se transplante-t-il dans le jihad syrien ? Comment s’épanouit-il dans les prisons de l’Hexagone ?
Voici le récit édifiant d’une emprise moderne, méthodique, qui a bouleversé les profondeurs de la société.

Hugo Micheron, Le jihadisme français. Quartiers, Syrie, prisons, préface de Gilles Kepel, Collection Esprits du monde, Gallimard - Parution : 09-01-2020, 22€.

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.