«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 23 octobre 2020

Lutte contre l’islamisme : Jean Castex annonce 27 interpellations et la dissolution du groupement « Cheikh Yassine »

Ce midi, à l’issue d’un nouveau Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron, le premier ministre Jean Castex a fait part des dernières décisions du gouvernement en matière de lutte contre l’islamisme et annoncé 27 interpellations suite à 1279 signalements effectués sur la plateforme Pharos depuis vendredi dernier.

Une semaine après l’assassinat de Samuel Paty, le gouvernement entend bien montrer qu’il intensifie son action. À l’issue du dernier Conseil de défense et de sécurité Jean Castex en a donné quelques chiffres : à la suite de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, 1279 signalements de contenus en ligne ont été recueillis sur la plateforme Pharos entrainant 56 visites domiciliaires et 27 interpellations. Jean Castex a par ailleurs profité de cette annonce pour indiquer que la plateforme serait renforcée sans délai en effectifs et qu’un pôle dédié à ces infractions serait créé au sein du parquet de Paris.

Il a ensuite confirmé la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin et la dissolution du groupement de fait « Cheikh Yassine ». En revanche rien a été dit concernant le CCIF et l’ONG BarkaCity.
Puis le premier ministre a annoncé la mise en place de deux dispositions ;
- « Le renforcement de la protection des fonctionnaires et des agents publics en pénalisant ceux qui font pression sur eux et sur le fonctionnement des services publics par des propos ou des comportements comme cela s’est produit à Conflans-Sainte-Honorine à l’encontre de Monsieur Paty et de la proviseure.
- La possibilité de sanctionner ceux qui mettent en ligne des informations personnelles mettant en danger la vie d’autrui comme par exemple un professeur. »

Enfin Jean Castex a conclu son intervention en expliquant que lors de ce Conseil de défense, le président Emmanuel Macron, les ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la Justice Eric Dupond-Moretti, et lui-même, ont également fait le point sur les mesures qui pourraient encore venir parachever le projet de loi sur le séparatisme islamiste. Soulignant que « le travail continuait » il a également évoqué l’étroite coopération avec les instances de la Communauté Européenne sur le sujet sensible du contrôle des réseaux sociaux.

Evénement
A Lyon, la flamme de la Fête des Lumières ne s’éteint pas et cette année les bénéfices des Lumignons du Cœur iront aux Petits Frères des Pauvres

Dans l’esprit originel de la Fête des Lumières, chaque 8 décembre, les Lyonnaises et Lyonnais ainsi que les visiteurs sont invités à faire un geste de générosité avec l’opération des Lumignons du Cœur. Mais cette année, à compter du 23 novembre, il est possible d’accomplir ce geste au bénéfice des Petits Frères des Pauvres depuis toute la France. Explication.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.