«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 4 octobre 2016
  • Mise à jour: 28 juillet 2017

Ouverture du premier centre de déradicalisation volontaire, l’État fait le pari du repentir

A Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), l’ouverture du premier « centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté » (CPIC) provoque depuis des mois, la surprise, l’émoi et la protestation de la population locale et environnante. Centre de réinsertion volontaire d’individus susceptibles de basculer dans l’islam radical, si l’expérience fait ses preuves, 13 centres du même type devraient ouvrir en France.

L’ouverture du premier centre de dé-radicalisation volontaire à Beaumont-en Véron, commune rurale d’Indre-et-Loire, suscite émoi et interrogation...

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.