«On ne fait pas d’élection avec des prières »Proverbe québécois

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 12 mai 2021
  • Mise à jour: 14 mai 2021

Le ministère de l’intérieur fait le point sur son action

Ce midi, Gerald Darmanin et Marlène Schiappa ont présenté des résultats de leur action ministérielle particulièrement à la hausse en matière de stupéfiants.

La guerre contre l’islamisme et le séparatisme continue. 89 lieux de culte répartis dans 33 départements sont quotidiennement suivis par les services du ministère de l’intérieur, a indiqué Gérald Darmanin. Ainsi, au cours du mois de mars 2021, 86 mosquées ont été contrôlées. 29 d’entre elles ont été fermées pour raisons administratives (non respect des règles des ERP), 2 autres pour raisons de sécurité - les mêmes qui maintiennent fermée depuis 3 ans la mosquée salafiste Assouna de Marseille dont le sort devrait être fixé au tribunal le 4 juin prochain a précisé le ministre de l’intérieur - et 9 autres pour non respect des règles sanitaires.
S’agissant des individus inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), le ministre de l’intérieur a déclaré que depuis novembre 2018, 172 ont été expulsés et qu’actuellement, 88 sont maintenus en assignation à résidence, 9 sont placés en hôpital psychiatrique et 43 sont incarcérés avec une mesure d’expulsion à la clef.
Dans sa lutte contre ceux qui troublent l’ordre public, le ministère annonce avoir retiré ou dégradé 20 000 titres de séjour. Une hausse de 60 % a souligné Gérald Darmanin qui indique par ailleurs mais sans en préciser le nombre, que les refus de titre de séjour ont augmenté de 15 %. Le ministre s’est aussi félicité de la bonne coopération de l’OFPRA qui a accepté, dans le cadre de cette lutte, de retirer les protections d’asile à 149 personnes.

Tous les départements ont leur CLIR

« Désormais tous les départements ont une CLIR » a annoncé Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté en charge de la lutte contre séparatisme. Désormais 101 de ces cellules de lutte contre islamisme et le repli communautaire sont opérationnelles. Au mois de mars 2021, elles ont mené 490 opérations de contrôle qui ont conduit à la fermeture 26 structures et au redressement de 221050 € par les services de la CAF. La ministre en a donné quelques vagues exemples comme ce débit de boisson communautaire fermé à Lyon, ces restaurants à Auxerre et à Nanterre également fermés pour ouverture illégale et séparatisme. Mais elle a surtout tenu à faire le bilan des contrôles effectués depuis février 2018, soit 22 222 structures contrôlées conduisant à 559 fermetures prononcées et 43 M€ de redressements recouverts par les services de CAF.
Dans son intervention la ministre a également évoqué les violences faites au femmes en condamnant une nouvelle fois le féminicide de Mérignac pour lequel un rapport conjoint avec le ministère de la justice pointant les possibles défaillances qui ont conduit à ce drame sera rendu public le 10 juin prochain et « les mesures prises » a-t-elle assuré avec Gérald Darmanin.
Force est de constater que le phénomène des violences faites aux femmes est en augmentation. Cependant contrairement à ce que l’on pouvait penser l’année 2020 et ses confinements, marque un creux dans une tendance ascendante d’injures (1422 conversations en mars 2021 [1] contre 1305 en mars 2020) ou encore d’outrages sexistes ( 211 infractions en mars 2021 contre 79 en mars 2020). Pour cette bataille la ministre a mis au point des outils dont une « grille d’évaluation du danger » pour mieux protéger les victimes. Traduite en 15 langues, ce formulaire est rempli par la victime avec l’aide des policiers et gendarmes. En 2021, 31 981 d’entre eux ont été spécialement formés aux violences intrafamiliales. Au total, plus de 88 280 l’ont été depuis le Grenelle des violences conjugales a tenu à rappeler la ministre.

Intensification de la lutte contre les stupéfiants

Gérald Darmanin s’est félicité d’une hausse record des saisies entre février et mars 2021 : plus de 100 % d’augmentations des saisies de cannabis (de 6 à 12 t) et de cocaïne (de 1 à 2,5 t) et même 300 % pour l’héroïne (de 81 à 237 kg). Dans le même temps, 1 422 trafics ont été démantelés en mars contre 1 300 en février 2021, soit une hausse de 9 %, souligne le ministre qui précise que ces opérations, en hausse de 8,4 %, ont permis de mettre en cause 1 636 trafiquants (1 509 en février 2021). Quant aux infractions à la consommation relevées et les amendes (AFD) dressées par les forces de l’ordre, elles sont au nombre de 72 000 dans la période du 1er septembre 2020 au 11 mai 2021.
Depuis le 1er janvier, 1 742 opérations visant au démantèlement de points de deal ont été menées sur l’ensemble du territoire national (dont 355 en quartiers de reconquête républicaine). Le premier département est les Bouches-du-Rhône avec 425 opérations, suivi du Var avec 150 opérations et la Haute-Garonne avec 93 opérations. Le ministre de l’intérieur, évoquant l’assassinat du policier Éric Masson, a salué le travail des forces de police et de gendarmerie dans cette lutte contre le trafic de stupéfiants. Cependant beaucoup de ces opérations ont été menées grâce aux 3 855 signalements enregistrés et communiqués aux commissariats via la plateforme « moncommissariat.fr » et la « brigade numérique », a aussi souligné Gérald Darmanin précisant que ce dispositif de signalement des trafics de stupéfiants est effectif depuis le 3 mars 2021. Il a remercié les français pour leur vigilance et leur implication.

[1Depuis le début de l’année (janvier - mars), 4118 conversations ont été engagées avec les policiers et les gendarmes sur arretonslesviolences.gouv.fr.

Evénement
Sondage : les catholiques et l’élection présidentielle

À quelques mois de l’élection présidentielle, l’Ifop a mené pour Le Pèlerin une enquête sur les catholiques et la prochaine échéance électorale. Le sondage montre que la santé, la sécurité et la lutte contre le terrorisme sont pour les catholiques français des thèmes prioritaires pour la campagne présidentielle.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL 0921 Z 94013