«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 21 avril 2020
  • Mise à jour: 24 avril 2020

Coronavirus : Macron s’entretient aujourd’hui avec le pape puis avec les cultes et les associations laïques

Le président doit appeler le pape ce mardi à 16h avant de s’entretenir pour la seconde fois avec les représentants des cultes et des associations laïques pour évoquer la crise actuelle et ses suites.

Le Président de la République, Emmanuel Macron s’entretiendra ce mardi après-midi avec le pape François, à 16 h, une heure avant l’audioconférence, en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, avec les responsables religieux et laïcs. Cette seconde conférence est destinée à réfléchir sur « la cohésion morale du pays face à la crise » et « les moyens de rebondir », a précisé l’entourage du président.

Avec le pape, Emmanuel Macron échangera probablement sur l’idée d’annulation de la dette des pays africains. Dans son message de Pâques, le 12 avril, le souverain pontife avait proposé « de réduire » voire « d’annuler » la dette des pays pauvres. Une préoccupation qui rejoint celle d’Emmanuel Macron de permettre aux pays d’Africain de mieux lutter contre la crise sanitaire qui continue de progresser et économique qui s’annonce.

Quant à l’entretien qui suivra et auquel ont été à nouveau conviés les représentants des cultes catholiques, protestant, orthodoxe, juif, musulman et bouddhiste ainsi que les obédiences maçonniques et les associations laïques comme la Fédération nationale de la Libre-Pensée, le Comité Laïcité République, il y sera surtout question de l’après.
Hier soir, lundi, la Fédération protestante de France (FPF) a indiqué, par communiqué, vouloir attirer l’attention du président sur la « transformation écologique, solidaire et démocratique » qu’elle juge nécessaire. Estimant qu’« un retour au statu quo aggraverait les dérèglements climatiques, la destruction de la biodiversité et les inégalités sociales », la FPF réclame « que le jour d’après signe un changement civilisationnel et l’invention d’un paradigme nouveau ».

Jean-Luc Mélenchon (LFI) a réagi à l’annonce de l’échange de mardi en demandant dans un tweet : « quel est le sens de cette réunion et de ce mélange des genres ? Vous n’avez pas honte ? »

Evénement
La série. « Au nom du père » fait son retour sur Arte avec une remarquable saison 2

Au Danemark, les relations conflictuelles entre un pasteur, père dominateur, et ses deux fils mettent en péril leur foi et leur famille.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.