«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 24 août 2017
  • Mise à jour: 26 août 2020

Archives

École de formation interne de la ville de Bondy

Entretenir l’esprit service public au delà des compétences propres

Les maires et élus locaux le savent bien, la qualité de la démocratie locale et la garantie du service public pour tous, sont fonction de la performance individuelle et collective des agents de leurs administrations. Pourtant, peu de mairies mettent en place des dispositifs internes où, comme à Bondy, la formation des uns est assurée par les autres avec en corollaire de l’augmentation des compétences, l’émulation à la formation et le renforcement du vouloir vivre-ensemble.
Coup d’oeil sur cette école interne de formation dirigée par Gelsomina Corcagnani.

Lancée en 2009 afin de permettre aux agents et cadres municipaux d’acquérir des savoirs et d’évoluer dans leur carrière par la préparation aux concours de la fonction publique territoriale, l’école de formation interne de Bondy et ses 5 cours de français, 2 cours de maths, 2 cours de bureautique et de formation logiciels et métiers, aura formé en 2016-2017, 255 agents, soit 26 % du personnel municipal. Parmi les nombreuses formations métiers dispensées, on trouve l’habilitation électrique, la formation aux règles des finances et des marchés publics, la formation au métier de régisseur,...

Le dispositif qui entreprend la mise à niveau de compétences pour permettre la mobilité, l’évolution de carrière a également été pensé pour favoriser le reclassement vers des postes administratifs des agents faisant face à des problèmes de santé ou de pénibilité, notamment dans les services techniques, de l’aide à domicile, des parcs et jardins, de la restauration. Quant à l’enseignement des maths et surtout du français, il touche tous les publics et toutes les directions de la Ville, y compris les Parcs et jardins. La directrice de l’école parle plutôt de professionnaliser la pratique du français en plaçant l’apprentissage des mots et leur utilisation dans l’activité quotidienne des agents (remplir un bon de commande, préparer des courriers des expéditions,...). Elle a également souhaité que ces formations intègrent des exercices de lecture et de compréhension d’articles du magazine Reflet de la Ville de Bondy afin de permettre aux agents « d’en découvrir les possibilités de sortie » pensant que « plus les agents seront au fait de ce qui se passe à la Mairie, plus ils seront à même de comprendre et d’orienter un interlocuteur. Tout agent doit être en capacité de le faire. C’est ainsi que nous aurons réussi notre mission » affirme-t-elle.

Former pour la collectivité

Dès son arrivée, il y a deux ans, Gelsomina Corcagnani avait souhaité donner un nouvel élan à l’école de formation interne et en proposer une autre image, lui redonner du sens et de l’importance. Notant que le dispositif ne faisait l’objet d’aucune évaluation, elle a procédé à la mise en place d’indicateurs bi-annuels de qualité et d’une charte de l’école interne de formation.

Constatant sa faible visibilité, elle a redynamisé « les mardis de Bondy », et rendu obligatoire ce cycle de conférences aux thèmes sensibilisateurs comme l’égalité homme-femme ou le développement durable. Et même si elle avoue à regret que la formation interne dispensée n’est pas diplômante comme celles du CNFPT, elle a fondé sa reconnaissance et son évaluation sur la qualité des formateurs et sur cette transmission interne des savoirs qui noue l’appropriation volontaire de la culture de l’autre à l’acquisition de la culture territoriale. Volontaires, les stagiaires recrutés par le biais d’annonces et d’articles publiés dans le journal RH de la ville, le sont d’autant plus que leur candidature est validée par un chef de service s’investissant dans le projet.

Tout agent municipal doit être en capacité d’être un ambassadeur de sa collectivité, c’est à cette idée qu’aboutit la démarche de Gelsomina Corcagnani. En universalisant les savoirs, en entretenant l’esprit service public au-delà des compétences propres, l’école de formation interne de Bondy réduit les fractures sociales et culturelles au sein du personnel et par extension au sein de la population de Bondy. Un modèle d’enrichissement et de perfectionnement individuel et collectif à suivre.

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.