«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 26 juin 2020

La nostalgie du sacré

« La Nostalgie du Sacré » se présente comme l’aboutissement de la longue réflexion de Michel Maffesoli autour de sa thèse du postmodernisme à l’oeuvre dans notre société avec non pas ce retour du sacré, mais plutôt selon ses propres mot et une expression emprunté à Jacques Maritain, du « sacral », une forme sémantique plus adaptée pour décrire ce retour à une appréhension populaire et émotionnelle de la transcendance, qu’il observe.

Après La Parole du silence, qu’il considère comme un traité de théologie pour la postmodernité, Michel Maffesoli s’attache dans son nouvel essai à décrypter en 360 pages, ce qu’il nomme la « religiosité postmoderne ». Il étudie ainsi les étapes qui jalonnent ce « retour du sacral » : la réhabilitation des sens et d’une raison sensible, l’importance du partage, du mystère, de l’initiation – mais aussi l’ancrage nécessaire dans la tradition. C’est ainsi que les figures catholiques de la Trinité (l’unicité de Dieu en trois personnes) ou de la communion des saints représentent pour le penseur des « tribus » les métaphores les plus adaptées à l’imaginaire contemporain du sacré.

Professeur émérite à la Sorbonne, et membre de l’Institut universitaire de France, Michel Maffesoli est l’auteur de nombreux ouvrages au Cerf, dont La Parole du silence, Écosophie, ou encore La faillite des élites.

Michel Maffesoli, La nostalgie du sacré, aux Éditions du Cerf, mai 2020 - 24,00€

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.