«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 2 janvier 2020
  • Mise à jour: 13 décembre 2019

Qui veut tuer la laïcité ?

Quelle société voulons-nous pour demain ? À l’heure des choix engageants pour le vivre-ensemble, et alors même que le terrorisme n’a pas cessé, que l’exécutif et une partie de la majorité parlementaire naviguent aujourd’hui entre « flou » et hésitations quant à la Loi de 1905, c’est à cette question que les auteurs de cet essai répondent.

À l’heure des choix engageants pour le vivre-ensemble et cinq ans après l’attentat dont a été victime la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, précisément ciblé en tant qu’emblème de la liberté d’expression et de la laïcité, c’est mus par l’amertume et la colère que trois collaborateurs de « Charlie », Claude Ardid, Marika Bret et Nadège Hubert, prennent la parole.

Dans cet ouvrage à paraitre le 20 janvier prochain, ils nous font remonter le fil des « dérives identitaires » qui, depuis l’affaire du voile en 1989 et plus spécifiquement ces cinq dernières années, ont conduit peu à peu à mettre en danger la liberté d’expression et à diviser notre pays autour des problèmes du port du voile (Crèche Baby-Loup) et du burkini dans les piscines municipales.

Perte des repères, interprétation frileuse des alertes, hésitations face aux revendications, lâchetés et compromissions, autocensure et silences face aux intimidations... Ils ont à cette fin interrogé les acteurs de terrain, responsables politiques (François Hollande, Bernard Cazeneuve, Jean-Louis Borloo, Benoît Hamon, Samia Ghali, Malek Boutih, Clémentine Autain...) autant que figures de la société civile (Jean-Pierre Obin, Dilem...), dont ils proposent les témoignages inédits.

Rappelant l’esprit et les contours de la laïcité, ils nous font partager leur attachement viscéral et rigoureux à la citoyenneté qui nous réunit, sans distinction d’origine ou de religion, ainsi qu’aux valeurs de la République, qui protègent chacun dans ses convictions et permet de débattre, d’approuver ou de contester, de se moquer et de rire.

Claude Ardid, Marika Bret et Nadège Hubert, Qui veut tuer la laïcité ?, Éditions Eyrolles, 224 pages, 18 €, à paraître le 9 janvier 2020

(Inclus : 10 dessins inédits réalisés par Alice et Biche, de Charlie Hebdo)

Evénement
Un attentat chasse l’autre et crée l’intolérable

Contre l’horreur, en hommage au professeur Samuel Paty, assassiné vendredi pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, la mobilisation a été forte cet après midi. D’importantes manifestations se sont déroulées, ce dimanche 18 octobre. Elles ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes (enseignants, militant(e)s, personnalités politiques et élu(e)s locaux et nationaux) partout en France. Les associations de défense des droits de l’homme (LDH), contre le racisme et l’antisémitisme (SOS racisme) et les syndicats d’enseignants y ont pris la parole pour exprimer la peine et la colère de toute la société française laïque et républicaine et sa détermination à ne pas laisser l’islamisme y prospérer.
Nous étions présents pour témoigner de notre peine pour cet homme libre, assassiné parce qu’il voulait le rester, exprimer notre compassion à sa famille et à ses collègues.
Mais les paroles comptent peu au regard des actes. Il faut agir maintenant. Nous prendrons notre part.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.