«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 25 janvier 2021
  • Mise à jour: 29 janvier 2021

Aux origines des sciences modernes - L’Église est-elle contre la science ?

La foi contre l’intelligence, l’inquisition contre l’expérimentation, mais aussi Galilée ou Copernic contre Dieu : la légende noire d’une exclusion réciproque entre Révélation et Science tient-elle face à la description des avancées scientifiques durant les trois siècles précédant Newton ? Non, répond Rémi Sentis en se fondant sur l’histoire. Toutes les relations entre l’Église et la science montrent au contraire un rapport autrement complexe et, surtout, infiniment plus fécond, singulièrement au regard de l’anatomie, de l’astronomie, de la physique, de la chimie ou de l’alchimie. Alors que la science semble toujours en recherche de conscience, et que les scientifiques cherchent des modèles d’explication intégrant la dimension mystérique de la vie et de l’univers, il convient d’approfondir un dialogue en rappelant qu’en fait, celui-ci n’a jamais cessé.
Les sciences modernes ne seraient-elles pas nées dans un creuset chrétien ? Un magnifique traité de l’anti-préjugé, un voyage extraordinaire dans les pas de nombreux historiens des sciences, un appel à voir plus loin.

L’auteur : Ancien élève de l’ENS, Rémi Sentis est Docteur ès Sciences, directeur de recherche émérite et auteur de nombreux articles dans des revues scientifiques internationales et de deux livres de mathématiques appliquées. Il est aussi président de l’Association des scientifiques chrétiens.

Remi Sentis, Aux origines des sciences modernes - L’Église est-elle contre la science, Les éditions du Cerf - Parution : Novembre 2020, 269 pages – 22 €

Evénement
Projet de loi « Principes de la République » : les sénateurs débuteront la 1ère lecture du texte le 30 mars

La commission des loi du Sénat a démarré ses auditions de personnalités sur le projet de loi "Principes de la République" le 3 février. Les sénateurs examineront le texte en première lecture à partir du mardi 30 mars.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.