«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

  • Publié le 17 novembre 2020
  • Mise à jour: 20 novembre 2020

Le créationnisme à l’assaut des consciences

Faire face et répondre à l’idéologie de l’Intelligent Design l’outil d’une volonté théocratique

Il est étonnant en ce début de XXIe siècle de voir perdurer le combat contre la théorie scientifique de Darwin. La gravitation, la théorie atomique ou la relativité n’ont pas droit aux mêmes honneurs. L’Intelligent Design ne poursuit-il pas d’autre objectif que celui d’annihiler les acquis de deux siècles et demi de pensée indépendante – c’est-à-dire l’héritage des Lumières ? Le but final de l’ID serait alors de remettre en vigueur les théocraties, de porter les pouvoirs religieux à la tête des États. Dans ce troisième article nous revenons sur ce projet idéologique afin d’éclairer ce dogme politico-religieux qui ne dit pas son nom, et livrons les principaux arguments opposables à son discours.

3/3 - À l’orée du XXIe siècle, il est surprenant de voir perdurer un tel combat que celui créationniste de l’Intelligent Design contre une théorie scientifique, celle de Darwin. La gravitation, la théorie atomique ou la relativité n’ont pas droit aux mêmes honneurs ! N’est-ce pas l’indice qu’il se cache autre chose derrière ce combat. Dans ce dernier article nous nous intéressons à l’aspect politico-religieux du projet idéologique de l’Intelligent Design et livrons quelques-unes des objections qui sont régulièrement faites pour contrer son discours.

Cette information est réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d’abonnement. Nous restons à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Evénement
Projet de loi « Principes de la République » : les sénateurs débuteront la 1ère lecture du texte le 30 mars

La commission des loi du Sénat a démarré ses auditions de personnalités sur le projet de loi "Principes de la République" le 3 février. Les sénateurs examineront le texte en première lecture à partir du mardi 30 mars.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.