«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 15 mai 2018
  • Mise à jour: 22 mai 2018

Des croyances et de la modernité

Bien souvent le terme « croyance » est spontanément frappé d’une connotation dépréciative et lorsqu’il qualifie une opinion, une idée ou une thèse, c’est généralement pour lui ôter toute crédibilité et présupposer l’incertitude voire le manque de sérieux, l’irrationnel. Bien sûr, il est certaines croyances que l’on juge plus respectables, parce qu’elles semblent échapper par nature à la question du vrai ou du faux, étant entendu qu’elles touchent à des questions indécidables. Tel est le cas des croyances religieuses. Libres de croire ou de ne pas croire, il n’est donc pas ici question d’aborder les contenus de la croyance, mais ses différents sens, sa modernité.

Bien souvent le terme « croyance » est spontanément frappé d’une connotation dépréciative et lorsqu’il qualifie une opinion, une idée ou une thèse, c’est généralement pour lui ôter toute crédibilité et présupposer l’incertitude voire le manque de sérieux, l’irrationnel...

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.