«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 27 octobre 2020

Gérald Darmanin proposera demain la dissolution du CCIF et BarakaCity

Interrogé ce matin sur France Inter, le Ministre de l’intérieur a confirmé qu’il présentera demain en Conseil des ministres une demande de dissolution du CCIF et de l’ONG BarakaCity.

Hier, dans un entretien accordé à Libération, Gérald Darmanin annonçait la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF ), estimant qu’il s’agit d’« une officine islamique », en ajoutant, « c’est une officine islamiste qui invite des islamistes radicaux. C’est le cas de M. Hani Ramadan [1], il y en a d’autres ».
Ce matin sur France Inter, le Ministre de l’intérieur n’a pas plus détaillé qu’hier les éléments qui permettent de proposer cette dissolution mais a tenu cependant à indiquer que la procédure respectait le contradictoire. Les éléments dont disposent le gouvernement et qui « permettent effectivement cette dissolution » a assuré le ministre, seront envoyés au CCIF qui pourra proposer des réponses.
Concernant la dissolution l’ONG BarakaCity, Gérald Darmanin a été tout aussi discret, se bornant à souligner qu’Idriss Sihamedi, son président est sous contrôle judiciaire. En effet, Idriss Sihamedi, est soupçonné d’avoir organisé en octobre deux campagnes de cyber-harcèlement contre une ex-journaliste de Charlie Hebdo et une chroniqueuse de RMC.
Le gouvernement qui a annoncé sa fermeté face à la mouvance islamiste entend avec ces dissolution faire passer le message à la fois aux Français et aux islamistes politiques.

[1Frère de Tariq Ramadan

Evénement
A Lyon, la flamme de la Fête des Lumières ne s’éteint pas et cette année les bénéfices des Lumignons du Cœur iront aux Petits Frères des Pauvres

Dans l’esprit originel de la Fête des Lumières, chaque 8 décembre, les Lyonnaises et Lyonnais ainsi que les visiteurs sont invités à faire un geste de générosité avec l’opération des Lumignons du Cœur. Mais cette année, à compter du 23 novembre, il est possible d’accomplir ce geste au bénéfice des Petits Frères des Pauvres depuis toute la France. Explication.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.