«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 19 février 2020
  • Mise à jour: 21 février 2020

Un avis de l’Observatoire de la laïcité prône l’instauration de nouveaux rites civils et républicains

Parrainage civil et républicain, cérémonie de remise du livret de famille, au moment où selon ses propres rapports et études, une majorité des français toujours attachés à la laïcité sont désormais une minorité à estimer que « la laïcité, en pratique, est un principe qui rassemble », l’Observatoire de la laïcité propose de nouveaux rites républicains destinés à renforcer la cohésion nationale.

« Les rites et les symboles républicains sont nécessaires pour faire vivre l’idéal républicain » écrit l’Observatoire de la laïcité dans cet avis du 13 février dernier, en rappelant « qu’ils sont nés de la volonté d’affirmer un système d’organisation de la société plus égalitaire, donnant les mêmes droits et devoirs à chaque citoyen et partageant des valeurs communes, celles de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789 ». Ainsi en fut-il de la création du mariage civil par la loi du 20 septembre 1792.
À cette époque, il s’agissait de créer des rites et symboles pour remplacer ceux de l’Ancien régime, aujourd’hui c’est aux bouleversements et au mutations de la cellule familiale que doit faire face la République : famille monoparentale, Pacs, couples homosexuel, adoptions et multiplications des formes de procréation. Par ailleurs, souligne l’Observatoire de la Laïcité « il y a en parallèle d’une sécularisation qui continue, une réaffirmation de marqueurs identitaires religieux de la part de certains croyants dans toutes les religions ». Mais la cohésion nationale reste à la République et passe par la vitalité de ses cérémonies.

Actualiser le parrainage républicain

Actuellement, les cérémonies de « parrainage civil », en forte augmentation, se pratiquent à la mairie mais elles n’ont pas de valeur légale et contraignante, les municipalités n’ont pas obligation de les célébrer et il n’y a donc pas de cérémonial préétabli (Voir notre article). L’Observatoire de la laïcité propose d’amender la proposition de loi n°71 « relative au parrainage républicain » adoptée par le Sénat le 21 mai 2015, transmise à l’Assemblée nationale, mais jamais adopté en l’état.
Ainsi, pour rappeler que ce parrainage est officialisé par une autorité publique, l’Observatoire de la laïcité souhaite renommer le « parrainage républicain » en « parrainage civil et républicain ». Par ailleurs pour répondre à toutes les situations, il préconise de substituer dans le corps du texte la mention « et/ou » à « et », chaque fois qu’il est fait mention des « parrain et marraine ». Ainsi, les parents pourront librement choisir un parrain et une marraine, ou deux parrains, ou deux marraines.
Quant au déroulement de la cérémonie du « parrainage civil et républicain », l’Observatoire de la laïcité, en s’appuyant sur les travaux du CLUB ECEF [1], propose qu’un texte faisant explicitement référence au principe de laïcité soit lu. Il est rédigé comme suit : « L’apprentissage et l’exercice des trois valeurs républicaines est soutenu par le caractère laïque de la République française, qui permet que vivent et cheminent ensemble des femmes et des hommes de convictions ou croyances différentes, en assurant à chacune et chacun le respect par l’autre dans ses choix de vie ». Afin d’en assurer un caractère diversifié socialement et festif, mais aussi afin d’en faciliter la réalisation pratique, l’Observatoire de la laïcité propose que la cérémonie de « parrainage civil et républicain » soit commune à plusieurs parrainages d’enfants de différentes familles.

Instaurer une cérémonie de remise du livret de famille

L’Observatoire de la laïcité propose la création par voie législative d’un rite similaire à celui du mariage civil. L’obligation serait alors faite aux municipalités de proposer aux couples non mariés(partenaire d’un PACS ou union libre, famille monoparentale), à l’occasion de la naissance de leur premier enfant, d’organiser une « cérémonie de remise du livret de famille ». Durant cette cérémonie, les engagements légaux de chacun au regard des différents membres de la famille, existants ou à venir, parents ou enfants seront rappelés. Afin d’assurer son caractère diversifié socialement et festif, mais aussi afin d’en faciliter la réalisation pratique, l’Observatoire de la laïcité propose que cette cérémonie soit commune à plusieurs familles et réalisée en même temps ou à la suite du « parrainage civil et républicain ».

[1Le CLUB-ECEF (Citoyenneté, Laïcité, Union de nos Bases – Engagement Citoyen, Engagement Fraternel) est un groupe de travail initié en 2009 et qui se donne pour missions « de poursuivre les travaux sur la convergence des valeurs ; de contribuer à une meilleure intégration de chacun dans la Nation ; de favoriser un meilleur engagement de chaque citoyen envers la République ; de participer au cheminement vers un mieux vivre ensemble ». Ce groupe, qui a en particulier travaillé sur le « parrainage républicain », a été auditionné par l’Observatoire de la laïcité le 25 septembre 2019.

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.