«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 17 septembre 2020
  • Mise à jour: 21 septembre 2020

Croyance politique

Sapin de noël, tour de France, 5G..., un sondage Ifop/Lemon.fr montre le grand désaveu des Français aux élus EELV !

Un sondage Ifop pour Lemon.fr publié aujourd’hui révèle que les Français se positionnent majoritairement en faveur du déploiement de la 5G, malgré certaines réserves, et affichent un désaccord massif avec les autres déclarations tonitruantes des élus EELV.

Les résultats du sondage ne laissent planer aucun douta quant au désaveu massif des prises de positions des élus EELV. Ainsi, près de huit Français sur dix (79%) se disent opposés au retrait de grands sapins de Noël sur les grandes places de villes, sachant que cette opposition au projet du maire de Bordeaux est aussi très forte dans les communes de plus de 100 000 habitants administrées par des maires EELV (80%).
Deux Français sur trois (65%) ne partagent pas le sentiment du maire de Lyon pour qui le tour de France serait une compétition machiste et polluante, tout comme la majorité des habitants des villes de plus de 100 000 habitants administrées par des maires EELV : 59% d’entre eux désapprouvent l’idée selon laquelle la Grande boucle ne serait « pas écoresponsable » et continuerait à « véhiculer une image machiste du sport ».
Quant aux Français désapprouvant le constat du maire de Grenoble selon laquelle que la 5G ne servirait qu’à regarder du porno dans l’ascenseur, ils sont 82 %, une nette majorité de sympathisants EELV étant également en désaccord avec les propos de Eric Piolle sur ce sujet (75%).

Jean-Philippe Dubrulle, directeur d’études à l’Ifop analyse et commente ce sondage de la manière suivante : « Au-delà de ce « oui » de principe que les Français donnent à la 5G, c’est la question des propositions « avant-gardistes » des édiles écologistes qui se pose, et surtout de leur adéquation avec les aspirations de la population. Force est de constater que les Français ne soutiennent pas les sentences sur le caractère machiste du Tour de France, l’indignité consubstantielle des forces de l’ordre, la morbidité de la tradition de l’arbre de Noël, etc. Pire encore pour les maires EELV : ils ne sont suivis sur ce terrain ni par leurs administrés ni par leur électorat ! Alors que ces élus cherchent à faire de leurs villes les laboratoires de l’écologie politique, mettre en avant ces positions peu fédératrices apparaît périlleux et surtout à rebours de la stratégie de recentrement et d’élargissement de l’électorat écologiste portée par Yannick Jadot depuis la campagne des élections européennes et promue en vue des prochaines échéances, locales comme nationales ».

Méthodologie : Le sondage Ifop pour Lemon.fr, a été réalisé auprès d’un double échantillon de 1 000 Français et de 1 000 habitants des communes de 100 000 habitants et plus (dont plus de la moitié de la population est dirigée par des majorités municipales comptant des membres d’Europe Ecologie Les Verts dans leurs rangs).

Evénement
Un attentat chasse l’autre et créée l’intolérable

Contre l’horreur, en hommage au professeur Samuel Paty, assassiné vendredi pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, la mobilisation a été forte cet après midi. D’importantes manifestations se sont déroulées, ce dimanche 18 octobre. Elles ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes (enseignants, militant(e)s, personnalités politiques et élu(e)s locaux et nationaux) partout en France. Les associations de défense des droits de l’homme (LDH), contre le racisme et l’antisémitisme (SOS racisme) et les syndicats d’enseignants y ont pris la parole pour exprimer la peine et la colère de toute la société française laïque et républicaine et sa détermination à ne pas laisser l’islamisme y prospérer.
Nous étions présents pour témoigner de notre peine pour cet homme libre, assassiné parce qu’il voulait le rester, exprimer notre compassion à sa famille et à ses collègues.
Mais les paroles comptent peu au regard des actes. Il faut agir maintenant. Nous prendrons notre part.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.