«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 30 juin 2020
  • Mise à jour: 21 juillet 2020

Vie locale et subventions publiques aux associations

Les associations loi 1901 sont des acteurs importants de la vie locale et notamment dans le domaine du sport, des loisirs, de l’aide aux plus démunis. Depuis quelques années certaines associations en lien avec des cultes ou d’obédience cultuelle s’inscrivent dans cette dynamique locale et proposent des actions humanitaires et environnementales visant l’épanouissement individuel et le renforcement du lien social. Peuvent-elles recevoir des subventions comme les autres ?

La majorité des villes françaises sont riches d’un tissu associatif dynamique, diversifié et qui ne cesse de se développer dans tous les domaines. Rien qu’à Paris elles sont plus de 65000. Parmi elles on trouve un nombre croissant d’associations en lien avec des cultes ou d’obédience cultuelle qui, contribuant à faire vivre la ville et ses quartiers, cherchent à solliciter des subventions publiques pour financer leurs actions. Le peuvent-elles ?

Au sens du titre IV de la loi du 9 décembre 1905, aucune subvention, à l’exception des concours pour des travaux de réparation d’édifices cultuels, ne peut être accordée aux associations cultuelles.
Mais les collectivités territoriales peuvent accorder une subvention à une association qui, sans constituer une association cultuelle a des activités cultuelles. Mais cela ne peut se faire uniquement dans le cas de la réalisation d’un projet, d’une manifestation ou d’une activité qui ne présente pas un caractère cultuel et n’est pas destiné au culte. A cela il faut encore ajouter deux conditions :

  • Ce projet, cette manifestation ou cette activité présente un intérêt public local ; (kermesse paroissiale, fête traditionnelle ...)
  • Soit garanti, notamment par voie contractuelle, que la subvention est exclusivement affectée au financement de ce projet, de cette manifestation ou de cette activité et n’est pas utilisée pour financer les activités cultuelles de l’association.

Profitons de l’occasion pour rappeler ici que la mise à disposition gratuite d’un local ou sa location à un prix inférieur à ceux pratiqués par une collectivité peut être considéré comme une subvention à l’association cultuelle qui en serait la bénéficiaire. Et dans ce cas, cette subvention est illégale.

Evénement
Ouverture aujourd’hui 2 septembre 2020 du procès des attentats de 2015

A la veille de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, l’hebdomadaire satirique a dévoilé la une prévue pour ce mercredi 2 septembre. Comment accueillir cette une, qui acte la republication des caricatures de Mahomet, à l’origine de nombreux scandales en 2005 ? La question est difficile à trancher. D’un côté, le courage du journal est salué, mais d’un autre, on s’interroge sur la portée de cette nouvelle publication qui peut être perçue comme une provocation. Nous espérons en forme d’apaisement que le procès y apportera une troisième réponse, celle d’une condamnation éclairante des raisons de ces actes et juste de ceux qui les ont commis, en mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de ces évènements sans avoir attenté aucunement à celle des autres, ceux qui l’ont perdu pour quoi ? pour çà ...
Olivier Konarzewski

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.