«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 28 août 2017
  • Mise à jour: 3 décembre 2019

Archives

La maison de l’Un, un lieu de culte commun aux juifs, aux chrétiens et aux musulmans de Berlin

Construire un bâtiment faisant à la fois office de mosquée, d’église et de synagogue, c’est le projet atypique lancé en 2014 à Berlin par trois Ministres des cultes protestant, juif, et musulman. Baptisée "Maison de l’Un" (House of One), ce lieu devrait voir le jour d’ici 2021 sur la place Saint-Pierre (Petriplatz) de la capitale allemande.

L’idée a été imaginée par la communauté protestante à qui appartient le terrain où sera construit le futur édifice : « Nous avons voulu ressusciter ce lieu, pas en construisant à nouveau une église, mais un lieu qui dise quelque chose de la vie des religions aujourd’hui à Berlin  », avait déclaré à l’AFP Roland Stolte, l’un des deux représentants protestants au conseil d’administration de l’association en charge du projet.
Celui-ci sera bâti sur les vestiges d’une ancienne église du 13ème siècle, la Petrikirche. Cette église, endommagée lors de la Seconde Guerre mondiale, fut entièrement détruite à l’après-guerre, et remplacée par un parking. Il y a sept ans, des archéologues ont retrouvé sa trace, grâce à la découverte d’un reste de cimetière.

Les initiateurs du projet, le pasteur Gregor Hohberg, le rabbin Tovia Ben Chorin et l’imam Kadir Sanci ont la volonté d’apporter à une ville déjà propice aux mélanges de cultures un lieu supplémentaire d’échange et de partage. Le bâtiment ne disposera que d’une entrée principale. Il sera organisé autour d’une salle commune et d’un escalier qui conduira dans les différents lieux de culte. Les plans dessinés par l’architecte Wilfried Kuehn, du cabinet Kuhen Malvezzi, prévoient un espace de prière équivalent pour chaque culte, sur le même étage, ouvrant sur la salle commune surplombée d’une coupole où les croyants pourront se croiser et échanger. Selon une charte déjà établie, quatre principes régiront la vie de « La Maison de l’Un » : la non-violence, la solidarité, le respect et l’intégrité.

La construction de cette structure dépend d’une collecte de fonds qui a franchi le million d’euros début 2016 grâce à 1 400 donateurs, acquéreurs de ses briques vendues à 10 euros l’unité. Fin 2016, malgré le soutien de la ville-Land de Berlin, du gouvernement fédéral et de plusieurs associations, seuls 4,5 millions d’euros avaient été collectés.
Selon les responsables, la première pierre ne sera posée qu’une fois le seuil des 10 millions d’euros franchis. La collecte finale des 43 millions d’euros, , semble, quant à elle, encore bien loin pour un projet qui devait initialement être achevé fin 2018.
Mais les responsables du projet restent optimistes. La construction du bâtiment devrait débuter en 2019 et l’inauguration avoir lieu en 2021.

Evénement
Daniel Rycharski : « La Goutte creuse la pierre »

Nice - du 15 novembre 2019 au 12 janvier 2020, la Villa Arson, présente la première exposition personnelle en France de Daniel Rycharski, artiste polonais travaillant à l’intersection de divers contextes sociaux et politiques entre la Pologne rurale, la culture homosexuelle et les communautés de foi et un contexte politique conservateur et nationaliste.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.