«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 27 mai 2017

Proclamation des droits des femmes dans l’islam en France, la Grande Mosquée de Paris poursuit son ijtihad

En mars 2017, Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, avait précisé dans une lettre et en 25 points les conditions d’exercice de l’islam en France. Deux mois plus tard, il récidive et va plus loin en codifiant la place des femmes dans l’islam. Cette initiative courageuse de clarification du dogme au regard des réalités d’aujourd’hui mérite d’être saluée car elle place l’égalité homme-femme, droit universel et marqueur de la modernité de nos sociétés et de la laïcité française, au cœur de la pratique de l’islam en France. Reste à savoir si cette « réinterprétation du texte dans le contexte, c’est-à-dire l’ijtihad », se traduira dans les faits. En tout cas il faut de tout cœur l’espérer et le souhaiter.

La proclamation de la Grande Mosquée de Paris redonne à la femme musulmane française une place dans l’islam égale à celle de l’homme.

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.