«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 3 novembre 2020
  • Mise à jour: 6 novembre 2020

Communiqué

Déclaration des fédérations musulmanes et mosquées de France

"Il y a des moments de vérité dans l’histoire des Nations et dans celle des Hommes.

Il y a des moments où les citoyens tous ensemble doivent construire leur destin dans la Nation qu’ils ont choisie ou qui les a vu naitre et grandir.

Il y a des moments où nous devons être solidaires avec notre pays qui subit, depuis quelques semaines, des attaques injustifiées. Cette situation renvoie chaque citoyen à sa conscience et à ses responsabilités.

Oui, ce contexte nous oblige ! Et il nous engage, à assumer nos responsabilités, d’autant plus que la Constitution de notre pays consacre des principes intangibles énoncés dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen.

En préambule, nous tenons à rappeler que le droit français accorde une très large place à la liberté d’expression et édicte les principes de croire ou de ne pas croire. Des valeurs auxquelles nous sommes profondément attachés, car elles permettent, à chacun d’entre nous, dans le respect du cadre légal, d’exprimer librement ses convictions religieuses et/ou philosophiques. C’est grâce à ce fondement essentiel de la République que nous pouvons, en tant que citoyens de confession musulmane, exercer notre culte.

En France, dans la limite de la seule loi, le citoyen est libre, le croyant est libre, la société civile est libre et la presse l’est tout autant. Les divergences et les conflits, lorsqu’ils viennent à surgir dans un espace démocratique, ne peuvent être arbitrés ailleurs que devant les tribunaux.

Ce préambule étant précisé, en tant que Français de confession musulmane, et sans interférer dans les polémiques politiques ou diplomatiques, nous tenons à rappeler de manière ferme et claire ce qui suit :

Notre condamnation du terrorisme et de toute forme de violence qui s’exprime au nom de notre religion. Et nous exprimons à toutes les victimes du terrorisme islamiste notre soutien inconditionnel et notre vive sympathie.
Notre condamnation de tous ceux qui instrumentalisent l’islam à des fins politiques, diplomatiques ou mercantiles pour induire en erreur nos concitoyens et nos coreligionnaires, pour exacerber les haines et enfin pour causer l’irréparable. L’islam est une religion et non pas une variable d’ajustement pour alimenter des discours populistes aux conséquences souvent désastreuses.
Notre condamnation des appels injustifiés au boycott des produits français. Les médias en France étant libres, aucun responsable politique, y compris le Président de la République, ne peut imposer à un organe de presse une publication ou une non-publication d’un dessin ou d’une caricature. La séparation des pouvoirs est consubstantielle à notre cadre démocratique. Aussi, nous considérons que ces appels sont infondés et reposent sur des manipulations politiques cachant d‘autres objectifs que la « défense de l’islam ».
Notre condamnation des appels au meurtre lancés par des responsables étrangers. La laïcité est une valeur essentielle qui permet aux différentes religions, dont l’islam, de s’épanouir en France. Nous dénonçons tous ceux qui veulent manipuler nos coreligionnaires, surtout notre jeunesse, et l’opinion publique internationale, en laissant croire que nous subirions en France une politique de « racisme d’État » ou une politique de « haine contre les musulmans ». Ce sont là des mensonges éhontés que nous dénonçons et nous exigeons de leurs auteurs des excuses publiques tant ils tentent de nous diviser, d’introduire le doute et de semer la discorde.
Nous appelons donc à un retour au calme et nous encourageons notre jeunesse à ne pas se laisser entraîner vers des chemins sinueux qui n’ont d’autres issues sinon la destruction et l’autodestruction.

Enfin, nous appelons les autorités de notre pays à prendre des mesures fortes pour que la composante musulmane de France, qui a largement condamné les récents actes terroristes, ne soit pas amalgamée avec les semeurs de haine. L’écrasante majorité des musulmans de France est très largement intégrée dans la société et entend vivre sereinement sa religion, cet islam authentique, de fraternité et de solidarité, dans le respect des lois de la République.

Que DIEU, le Tout Clément et le Tout Miséricordieux, bénisse et protège notre Patrie, la France."

Signataires :

Grande Mosquée de Paris

Grande Mosquée de Lyon

Grande Mosquée de Saint Denis de la Réunion

Rassemblement des Musulmans de France (RMF)

Fédération Française des Associations Islamiques Africaines des Antilles et des Comores (FFAIACA)

Coordination des Associations musulmanes de Paris (CAP)

Evénement
A Lyon, la flamme de la Fête des Lumières ne s’éteint pas et cette année les bénéfices des Lumignons du Cœur iront aux Petits Frères des Pauvres

Dans l’esprit originel de la Fête des Lumières, chaque 8 décembre, les Lyonnaises et Lyonnais ainsi que les visiteurs sont invités à faire un geste de générosité avec l’opération des Lumignons du Cœur. Mais cette année, à compter du 23 novembre, il est possible d’accomplir ce geste au bénéfice des Petits Frères des Pauvres depuis toute la France. Explication.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.