«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Anne DE LUCA
  • Publié le 24 juillet 2017
  • Mise à jour: 26 juillet 2017

Droit musulman, quand la sharî’a ne dit pas tout

Le droit musulman apparaît comme l’un des principaux modèles juridiques, aux côtés du système romaniste et de la Common Law. Il se singularise par sa dimension révélée qu’il puise directement du message coranique. Sa particularité réside également dans le fait qu’il régisse tout autant les obligations religieuses du croyant que les relations de ce dernier avec ses semblables. L’Islam compte plus d’un milliard d’adeptes dans le monde : s’ils ne vivent pas tous sous un régime islamique, ils sont tous des sujets du droit musulman, au moins pour ce qui regarde leurs pratiques cultuelles.

Le droit musulman, système juridique de l’Islam a vocation à s’appliquer à tous les croyants. La formalisation de ce droit s’est faite sur la base de multiples sources : les sources dites sacrées, la sharî’a ; les sources dérivées ; les sources spontanées... Cet article traite des sources sacrées.

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Evénement
Meilleurs voeux 2019

Nous vous souhaitons ainsi qu’à vos proches une très bonne année 2019, qu’elle vous soit prospère en réussites et dans l’accomplissements de tous vos désirs.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.