«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 8 novembre 2019

La « clause du grand-père »

La « clause du grand-père », mais quèsaco ? Pour Emmanuel Macron, cette clause serait la « carte maîtresse » en cas de conflit social majeur. Elle consiste à n’appliquer la réforme des retraites qu’aux futurs entrants sur le marché du travail, une manière de calmer la colère en repoussant l’échéance des dispositions les plus impopulaires de sa réforme. C’est assez inattendu pour la « start-up nation » de convoquer la figure du grand-père. Le président a le goût et la maitrise de l’oxymore politique.
Mais la formule intrigue et l’enfermement de la figure générationnelle et rassurante du grand-père dérange. Le culte des ancêtres, dont le grand-père est un symbole, est en général un trait marquant de la vie spirituelle. Il est toujours pratiqué avec respect, partout de par le monde et quelle que soit l’appartenance sociale, politique des membres des peuples qui s’y adonnent. Il est également aussi l’apanage des religions. Le culte des disparus, du plus illustre prophète au plus modeste fidèle, est un moyen d’enraciner la génération actuelle et ses descendants dans la croyance du salut.
De manière incongrue, la « clause du grand père » d’Emmanuel Macron destinée aux entrants et à assurer le salut aux salariés présents, semble venir fournir un nouvel exemple, ou plutôt un objet de réflexion supplémentaire à l’inextricable relation qui se noue aujourd’hui en France entre la politique, la religion et l’État.
En cette veille du 11 novembre il nous faut également rendre hommage et mémoire à tous et à chacun des grands-pères qui sont morts pour la France et les générations de Français que nous sommes. C’est cela aussi la « clause du grand-père ».

Evénement
Colloque interdisciplinaire : « Agressions sexuelles sur mineurs par des cadres religieux »

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.