«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

  • Publié le 14 septembre 2020
  • Mise à jour: 18 septembre 2020

Laïcité en 1906 – 1907 : de la « querelle des inventaires » au « délit de messe »

Le 9 décembre 1905 la loi de séparation des Églises et de l’État est promulguée. Alors que les Juifs et les Protestants l’acceptent, le pape Pie X la condamne par les encycliques Vehementer Nos du 11 février 1906 et Gravissimo officii du 10 août 1906. Une déclaration de guerre à l’État français qui conduira momentanément jusqu’au « délit de messe » avant un retour progressif à la raison et l’apaisement.

Dès sa promulgation, la loi du 9 décembre 1905 vit une opposition farouche du Vatican qui enjoint l’épiscopat français à contester le principe de l’inventaire des biens et à refuser les association cultuelles privant alors les fidèles de leurs églises et faisant de la célébration des messes un délit. Découvrez cet épisode de l’histoire française de la laïcité.

Cette information est réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos offres d’abonnement. Nous restons à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Evénement
2021

Nous vous souhaitons une très belle et heureuse année 2021 - La rédaction.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.