«Une démocratie doit être une fraternité. Sinon, c’est une imposture.»Antoine de Saint-Exupéry

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 10 décembre 2020
  • Mise à jour: 11 décembre 2020

Laïcité-séparation ou régression néo-concordataire ?

En 1905, la France a choisi la laïcité et un régime de séparation des Églises et de l’État. Ce choix garantit à chaque citoyen sa liberté de croire ou de ne pas croire, la possibilité de pratiquer le culte de son choix, dans la sûreté, seul ou en assemblée et, dans le même temps, il assure la sauvegarde d’une collectivité pacifée, riche de la diversité de ses membres rassemblés sous le régime d’une loi commune collectivement déterminée et donc librement consentie.

L’auteur : Gérard Bouchet a soutenu une thèse de philosophie sur les origines et l’actualité de la laïcité. Il a consacré toute sa carrière professionnelle à la formation des enseignants en École normale puis en IUFM. Militant syndical, élu local, il est à l’origine de la création, en 2013, de l’Observatoire de la laïcité Drôme/Ardèche.

Gérard Bouchet, Préface de Gérard Delfau, Laïcité-séparation ou régression néo-concordataire ?, L’Harmattan, Collection : Débats Laïques - Novemebre 2020. 24 €

Evénement
2021

Nous vous souhaitons une très belle et heureuse année 2021 - La rédaction.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.