«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 21 août 2018

Le Concile de Trente : Une réaction catholique tardive à l’apparition du protestantisme

Convoqué par le pape Paul III ce Concile fit suite aux demandes insistantes de Charles Quint pour répondre au développement de la Réforme protestante. Tenu en trois temps (1545-1549, 1551-1552, 1562-1563), il devait permettre à l’Église d’opérer sa propre réforme et de réunir à nouveau les chrétiens. S’il eut effectivement le mérite d’abolir un certain nombre des abus de l’Église catholique et de réviser ses institutions, il aboutit plutôt à la séparation définitive des deux religions.

Convoqué par le pape Paul III ce Concile fit suite aux demandes insistantes de Charles Quint pour répondre au développement de la Réforme protestante.

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Evénement
Colloque interdisciplinaire : « Agressions sexuelles sur mineurs par des cadres religieux »

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.