«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 4 janvier 2021
  • Mise à jour: 11 janvier 2021

Quelques pensées pour ces premiers jours de 2021

Il est des moments d’adversité si forte que la volonté s’en trouve réduite à l’espérance. Ce fut en grande partie ce que nous avons pu vivre en 2020 avec la pandémie Covid-19. Nous sommes en 2021, l’arrivée des vaccins comble enfin l’espérance de sortir du profond marasme des tunnels de confinements-couvre-feux mais voilà que pour la troisième fois, la volonté semble manquer, l’hésitation pointe, l’organisation faillit et la compétence se fait à nouveau furtive.
Que faire, que dire, si ce n’est que le temps du renoncement n’étant pas venu, nous nous souhaitons à tous d’entrer dans cette année 2021 avec confiance et détermination, de continuer à y être vigilants mais pas timorés, de réinventer la manière d’y être et d’y paraitre, de faire de l’incrédulité une force d’intelligence et de discernement, de cultiver l’optimiste raisonné, de forger un nouvel art de vivre tout au long des mois à venir et de lutter pour retrouver nos libertés.
Des libertés qui vacillent sur leurs bases et pas seulement en raison de la pandémie. Prenons l’exemple du projet de loi renforçant les principes républicains qui vise à séparer les activités cultuelles et culturelles pour mieux juguler l’islamisme, le séparatisme. Ses mesures de contrôle en touchant l’ensemble des associations, les lois 1901 comme les associations cultuelles loi de 1905 et de 1907 vont fragiliser les plus petites d’entre elles et font craindre des inégalités de traitement et des entraves à leur fonctionnement. Les agréments cultuels qui seraient délivrés tous les 5 ans par les préfets aux associations remettent en question la nature même de la Laïcité, à savoir la séparation des Églises et de l’État et la liberté de culte, voire la liberté tout court. Il en va ainsi également du fichage, politique ou syndical, revu et autorisé par le Conseil d’État et cela même s’il reste limité aux activités « susceptibles de porter atteinte à la sécurité publique ou à la sûreté de l’État ». Quelles activités, on peut se le demander dans la concomitance de ces deux textes.
Bonne année, bon début d’année.

Evénement
Vacances ....

Nous vous souhaitons de bonnes vacances ! Rendez-vous à partir du 28 août pour la reprise. D’ici là plus d’envoi des lettres hebdomadaires mais nous restons en veille sur l’actualité !

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.