«On ne fait pas d’élection avec des prières »Proverbe québécois

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 27 novembre 2020
  • Mise à jour: 30 novembre 2020

Jauge des 30 - La Conférence des Évêques de France ne renonce pas et dépose un nouveau référé-liberté

La déclaration du Premier ministre maintenant une jauge de 30 personnes pour les célébrations religieuses, ne passe pas. Dans un communiqué, la CEF a décidé de déposer un référé liberté au Conseil d’État dès ce matin...

Le feuilleton qui oppose l’Église catholique au gouvernement continue. Le refus du gouvernement d’autoriser une reprise des célébrations publiques en conformité avec les mesures sanitaires proposées par les cultes, et peu ou prou accordées aux commerces, ne passe vraiment pas. Pour l’Église catholique française « Cette jauge n’est ni compréhensible ni acceptable en l’état ». En conséquence, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF), réuni hier soir, annonce ce matin par communiqué qu’il « a décidé de déposer un référé liberté au Conseil d’État dès ce matin, les évêques estimant qu’ils ont le devoir de veiller à la liberté de culte dans notre pays ».

Fort des nombreuses réactions de fidèles, « y compris d’autres religions » est-il précisé dans ce communiqué, l’Église catholique se sent poussée « à demander que le droit soit dit ». On notera aussi qu’elle annonce dans le même temps qu’un rendez-vous « de concertation », a déjà été pris, dimanche 29 novembre à 18h, entre le Premier ministre et Mgr Éric de Moulins-Beaufort, Président de la CEF, accompagné pour l’occasion de Mgr Dominique Blanchet et Mgr Olivier Leborgne, vice-présidents, ainsi que deux autres évêques et le Secrétaire général de la CEF, le Père Hugues de Woillemont.
Dans la plus pure tradition du sabre et du goupillon, autrement dit, dans l’attente de l’aboutissement de ces deux démarches, la CEF indique que les règles fixées par le Premier ministre seront bien entendues respectées, précisant en fin de son communiqué que « que la messe ne peut pas devenir un lieu de combat et de revendication mais rester un lieu de paix et de communion ».
À bon entendeur, le Salut.

Evénement
Campagne « J’aime l’info » de Croyances & Villes

Contribuez à notre campagne de dons défiscalisés « J’aime l’info » ! En participant à cette collecte, vous soutenez notre indépendance et l’atteinte de notre but : faire progresser l’information et la connaissance sur les croyances et le fait religieux, la laïcité et la neutralité républicaine, accroitre le « vouloir vivre ensemble » dans la française, contribuer à la paix sociale.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL 0921 Z 94013