«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 28 octobre 2020

Europe

La COMECE fête aujourd’hui ses 40 ans mais qui est-elle ?

La Conférence épiscopale des pays de l’Union européenne (COMECE) œuvre depuis 1980 pour le dialogue entre l’Église catholique et les institutions européennes dans le cadre de l’article 17. A ce titre, comme toutes les autres organisation religieuses et non confessionnelles du dialogue organisé par l’article 17, elle participe aux consultations de l’Europe sur les sujets bioéthiques et les grand projets comme le « Green deal » en portant la parole du Vatican et en défendant la vision catholique de la société européenne.

La Commission des Épiscopats de l’Union Européenne (COMECE) est une institution de l’Église catholique. Créée le 3 mars 1980, elle trouve son origine dans le Service d’Information Pastorale Européen Catholique (SIPECA) qui fonctionne à partir de 1976. Le SIPECA, instrument de liaison entre les Conférences épiscopales des pays membres de la Communauté européenne et les instances de cette dernière qui émergent à cette période, justifie alors son existence sur l’idée de redonner vie ou consistance au grand projet de paix qui a présidé à la fondation de l’Europe.
L’année 2020 marque le 40e anniversaire de la COMECE et le 50e anniversaire de la présence du Saint-Siège au Conseil de l’Europe en qualité d’observateur permanent. La COMECE assure la représentation officielle auprès de l’Union européenne, des conférences épiscopales établies dans les 27 États membres. Chacune des conférences qui la composent [1] y élit un évêque délégué. Mgr. Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg en est le président.

La COMECE ne doit pas être confondue avec le Conseil des conférences épiscopales européennes (CCEE) qui réunit lui 33 épiscopats de la « grande Europe » et dont la mission principale est l’animation de réseaux pastoraux, l’ancienne SIPECA en somme
En effet, la mission de la COMECE est de mettre en œuvre le dialogue entre les évêques catholiques des pays de l’Union européenne et les institutions politiques de celle-ci sur les sujets d’intérêt commun relevant de leur compétence. Ainsi, fin octobre 2017, à l’occasion du 60e anniversaire du Traité de Rome, la COMECE avait organisé au Vatican une rencontre intitulée « (Re)thinking Europe » avec la participation du Pape François.

Cadre juridique européen organisant le dialogue avec la COMECE

Le dialogue spécifique entre les institutions européennes les Églises ainsi que les organisations non confessionnelles (associations laïques, philosophiques, libres-penseurs) est prévu par l’article 17 du Traité sur le Fonctionnement de l’UE (voir notre article sur ce sujet) qui « reconnaissant leur identité et contribution spécifique » enjoint à l’Union de maintenir avec elles « un dialogue ouvert, transparent et régulier ». L’article 17 du même traité dispose par ailleurs que « l’Union respecte et ne préjuge pas du statut dont bénéficient, en vertu du droit national, les églises et les associations ou communautés religieuses dans les États membres ». Les traités de Lisbonne reconnaissent la nature spécifique des Églises et établissent une distinction claire entre elles et les lobbies ou groupements d’intérêts dont l’activité est régie par l’article 11 du Traité sur l’Union Européenne.

Une messe pour l’Europe devait être célébrée, ce mercredi 28 octobre, à l’occasion de ce 40e anniversaire, elle a dû être annulée pour raisons sanitaires.

[1Affaires sociales, Affaires juridiques, Affaires extérieures de l’UE, Migration et asile, Éthique.

Evénement
A Lyon, la flamme de la Fête des Lumières ne s’éteint pas et cette année les bénéfices des Lumignons du Cœur iront aux Petits Frères des Pauvres

Dans l’esprit originel de la Fête des Lumières, chaque 8 décembre, les Lyonnaises et Lyonnais ainsi que les visiteurs sont invités à faire un geste de générosité avec l’opération des Lumignons du Cœur. Mais cette année, à compter du 23 novembre, il est possible d’accomplir ce geste au bénéfice des Petits Frères des Pauvres depuis toute la France. Explication.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.