«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 28 mai 2019

Les 24 Églises de l’Église catholique

Si l’Église catholique et apostolique romaine rassemble aujourd’hui le plus de fidèles, elle est très loin de représenter toute la diversité des rites nés de l’histoire longue et mouvementée de la religion catholique.

L’Église catholique se compose de 24 églises : 1 occidentale et 23 orientales. La branche occidentale est représentée par la tradition latine de l’Église catholique, apostolique et romaine. Elle est dite « occidentale » en raison de la situation géographique de son siège à Rome mais elle possède des diocèses dans le monde entier étendant son influence du Portugal au Japon, de l’Angola à la Chine, du Canada à la Nouvelle-Zélande, du Brésil à la Fédération de Russie.
Les Églises orientales catholiques ont elles aussi des fidèles à travers le monde. Mais, pour des raisons historiques, elles restent fortement présentes là où elles sont apparues. Cela explique la variété de leurs traditions culturelles, théologiques et liturgiques ainsi que celle de leurs structures et de leurs organisations territoriale.

Des églises autonomes

Si toutes se réfèrent à la même foi catholique et sont placées en dernier recours sous l’autorité du pape, leurs relations tiennent souvent de l’oecuménisme car ces 24 Églises sont toutes considérées sui juris, autrement dit, elles sont autonomes pour légiférer indépendamment de leur rite et de leur discipline.

Église Melkite de l’Annonciation à Jérusalem

La législation de chacune d’entre elles est examinée et approuvée par leur synode respectif, soit l’assemblée des évêques sous la présidence de son archevêque majeur ou patriarche. Ainsi, l’Église melkite est présidée par Sa Béatitude le Patriarche Grégoire III ; l’Église gréco-catholique ukrainienne par Sa Béatitude l’archevêque majeur Sviatoslav Shevchuk. Le troupeau de fidèles catholiques de rite latin est guidé directement par le pape François, évêque de Rome, qui est aussi le chef de toute la grande communion de l’Église catholique dans ses différentes traditions.

Des rites particuliers

Le rite latin et le rite romain souvent utilisés comme synonymes.ne doivent pas être confondus. À côté du rite romain coexistent les rites latins de certaines Églises locales, comme le rite ambrosien [1], par exemple. Mais, étant des rites différents au sein de la même tradition latine de l’Église catholique, ils ne sont pas rattachés aux Églises autonomes sui juris. En ce qui concerne les rites orientaux, les différences sont plus marquées par la diversité des traditions et il existe des liens historiques entre les rites et les Églises sui juris spécifiques qui les adoptent. Il en va ainsi du rite alexandrin ou copte, byzantin, antiochien ou syriaque occidental, chaldéen ou syriaque oriental, arménien et maronite.

Clergé syriaque catholique

Les 24 Églises catholiques

Église du rite occidental

Tradition liturgique latine ou romaine :
Rite latin de l’Église catholique apostolique romaine (siège à Rome)

Églises des rites orientaux

Tradition liturgique alexandrine :
Église catholique copte (patriarcat ; siège au Caire, Egypte)
Église catholique éthiopienne (métropolitanat ; siège à Addis-Abeba, Ethiopie)
Église catholique érythréenne (métropolitanat ; siège à Asmara, Erythrée)

Tradition liturgique antiochène ou syriaque occidentale :
Église catholique syriaque (patriarcat ; siège à Beyrouth, Liban)
Église catholique syro-malankare (archiépiscopat majeur ; siège à Trivandrum, Inde)

Tradition liturgique arménienne :
Église catholique arménienne (patriarcat ; siège à Beyrouth, Liban)

Tradition liturgique byzantine :
Église grecque melkite catholique (patriarcat ; siège à Damas, Syrie)
Église grecque catholique byzantine (éparchie ; siège à Athènes, Grèce)
Église catholique byzantine italo-albanaise (éparchie ; siège en Sicile, Italie)
Église grecque catholique ukrainienne (archiépiscopat majeur ; siège à Kiev, Ukraine)
Église grecque catholique biélorusse (appelée aussi catholique byzantine biélorusse)
Église grecque russe (siège à Novossibirsk, Russie)
Église grecque catholique bulgare (éparchie ; siège à Sofia, Bulgarie)
Église catholique byzantine slovaque (métropolitanat ; siège à Prešov, Slovaquie)
Église grecque catholique hongroise (métropolitanat ; siège à Nyiregyhaza, Hongrie)
Église catholique byzantine de Croatie et Serbie (éparchie ; sièges à Križevci, Croatie, et à Ruski Krstur, Serbie)
Église grecque catholique romaine (archiépiscopat majeur ; siège à Blaj, Roumanie
Église catholique byzantine ruthène (métropolitanat ; siège à Pittsburgh, Etats-Unis)
Église catholique byzantine albanaise (éparchie ; siège à Fier, Albanie)
Église grecque catholique macédonienne (exarchat ou éparchie ; siège à Escópia, Macédoine)

Tradition liturgique chaldéenne ou syriaque orientale :
Église catholique chaldéenne (patriarcat ; siège à Bagdad, Irak)
Église catholique syro-malabar (archiépiscopat majeur ; siège à Cochim, Inde)

Tradition liturgique maronite :
Église maronite (patriarcat ; siège à Bkerké, Liban)

[1Le rite ambrosien est un rite de célébration de la messe catholique latine en vigueur dans le diocèse de Milan et dans trois vallées tessinoises : Leventina, Blenio et Riviera (51 paroisses de rite ambrosien).

Evénement
Daniel Rycharski : « La Goutte creuse la pierre »

Nice - du 15 novembre 2019 au 12 janvier 2020, la Villa Arson, présente la première exposition personnelle en France de Daniel Rycharski, artiste polonais travaillant à l’intersection de divers contextes sociaux et politiques entre la Pologne rurale, la culture homosexuelle et les communautés de foi et un contexte politique conservateur et nationaliste.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.