«La République c’est le droit de tout homme, quelque soit sa croyance religieuse, à avoir sa part de la souveraineté. »Jean Jaurès

 

Cet article est en consultation libre

  • Publié le 11 décembre 2020

Notre-Dame de Paris : la dépose du grand orgue est désormais achevée

La dépose du grand orgue qui avait débuté le 3 août 2020 s’est achevé cette semaine. Un avis d’appel public à la concurrence sera publié au premier semestre de l’année 2021 pour choisir la ou les entreprises à qui seront confiés le nettoyage, la restauration et le remontage du grand orgue.

Réalisée sous la maîtrise d’œuvre de Christian Lutz, organologue, technicien-conseil auprès des monuments historiques, l’opération de dépose du grand orgue s’est achevée le 9 décembre dernier , en avance sur le calendrier prévu. Un événement salué par le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris : « Je me réjouis que la dépose du grand orgue ait pris fin avec près de deux mois d’avance. Je remercie chaleureusement Christian Lutz, maître d’œuvre, Mario d’Amico, chef de chantier, ainsi que l’ensemble des facteurs d’orgue qui ont mené à bien ce véritable chantier dans le chantier. Le grand orgue va désormais pouvoir être nettoyé et restauré, avant d’être réacheminé dans la cathédrale pour y être progressivement remonté. Six mois seront ensuite nécessaires à son accord et à son harmonisation afin qu’il puisse résonner le 16 avril 2024.  »

Voix de la cathédrale depuis 1733, le grand orgue symphonique de Notre-Dame de Paris, n’avait pas été inquiété par les flammes lors de l’incendie. Il n’avait ps non plus été inondé au cours de l’intervention des pompiers. Néanmoins, il avait été recouvert par les poussières de plomb répandues par l’incendie dans tout l’édifice. Certaines parties de l’instrument ont également souffert des variations thermiques subies par la cathédrale depuis le sinsitre, notamment lors de la canicule de juillet 2019. Le grand orgue nécessitait donc un nettoyage approfondi et une restauration, qui ne peuvent être effectués sur place. Il a donc dû être déposé sous la maîtrise d’œuvre de Christian Lutz, organologue, technicien-conseil auprès des monuments historiques par une équipe mobilisant pas moins de onze facteurs d’orgue du groupement d’entreprises qui associe l’atelier Quoirin, mandataire, de Saint-Didier (Vaucluse), l’atelier Cattiaux Olivier Chevron successeur, de Liourdres (Corrèze) et la Manufacture languedocienne de grandes orgues, de Lodève (Hérault).

Photo d’illustration d’article : © Patrick Zachmann / Magnum Photos

Evénement
De nouveaux « États généraux de la laïcité »

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa a annoncé hier, dans une interview parue dans le Journal du Dimanche, l’organisation d’« États généraux de la laïcité ». Ils donneront notamment lieu à une « grande consultation » auprès des jeunes avec la participation des associations, des syndicats et de religieux.

Informations
Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication EXEGESE SAS, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris.