«Sur le chantier de ces valeurs toujours neuves, pour ces combats de chaque jour qui se nomment liberté, égalité, fraternité, aucun volontaire n’est de trop.»François Mitterrand

 

  • Publié le 23 mars 2018
  • Mise à jour: 17 avril 2018

Le judaïsme au Moyen Âge : persécussions et naissance des diaspora séfarade et ashkénaze

Au Moyen Âge, les Juifs d’Europe sont soumis à des restrictions de plus en plus sévères. Ils forment deux sous-groupes : les Séfarades (Espagne, en hébreu) et les Ashkénazes (Allemagne, en Hébreu). Les premiers sont expulsés en 1492 et les seconds, établis dans la région du Rhin, à la fin du XVe siècle. Des centaines de milliers de documents de la « Gheniza cairote » - énorme dépôt d’archives, découvert voici un siècle lors des travaux de réfection de la synagogue Ben Ezra du Vieux-Caire - témoignenet de la formidable unité de structures, de croyances et de direction spirituelle des communautés de la Diaspora.

Les Juifs de l’Europe médiévale sont soumis à des restrictions de plus en plus sévères. Ils forment deux sous-groupes : les Séfarades (Espagne, en hébreu) et les Ashkénazes (Allemagne, en Hébreu). Les premiers sont expulsés en 1492 et les seconds, établis dans la région du Rhin en à la fin du XVe Siècle.

Information réservée à nos abonnés

La consultation de cet article est réservée aux personnes ayant un abonnement en cours de validité.

Vous êtes abonné ?

Nous vous invitons à vous identifier à l’aide du formulaire ci-dessus.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Nous sommes à votre disposition pour vous proposer l’abonnement adapté à vos besoins. Contactez-nous !

Opinion
Nos micro-trottoirs

«Quels signes ostensibles ?»

Découvrir

Tout savoir sur Croyances et Villes.

Découvrir


Une publication SAS Téo Presse, 14 rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris. N° SPEL en cours.